Retour vers: C'est pas parce qu'on est pauvre…

Toutes les vidéos  C'est pas parce qu'on est pauvre…

Inscrivez-vous à nos newsletters Pour ne rien rater de vos programmes préférés, pour suivre l'actualité régionale, nationale et internationale et pour vibrer au rythme des grands évènements sportifs ou culturels... choisir vos newsletters Nouvelle fenêtre
L'offre France Télévisions

Christine Merckelbagh était cadre très supérieure dans l’assurance et Vincent Dautry, chef cuisinier dans des établissements deux ou trois étoiles. Ensemble, ils ont monté Label gamelle, une « cuisine centrale » d’où partent des milliers de repas à destination des centres d’hébergements de l’Est parisien : foyers de migrants, de travailleurs, centres d’hébergement d’urgence, etc. Leur but ? Livrer des repas de qualité à un coût inférieur à 5 euros. Leur credo : « Ce n’est pas parce que l’on est pauvre que l’on doit mal manger !». Puis, cercle vertueux, ils décident d’embaucher prioritairement en « contrat d’insertion » afin de remettre le pied à l’étrier à des personnes en grande difficulté. Label gamelle s’inscrit résolument dans l’Économie Sociale et Solidaire