toutes les vidéos opéra et musique classique

toutes les vidéos tous les programmes
Ottone In Villa de Vivaldi au Teatro La Fenice - vidéo undefined - france.tv

Ottone In Villa de Vivaldi au Teatro La Fenice

L’opéra culte de Vivaldi, Ottone In Villa, reprend vie sur la scène du Teatro La Fenice pour un spectacle rafraichissant.Premier opéra composé par Vivaldi, Ottone In Villa voit sa première représentation en 1713 au Teatro delle Grazie à Vicence (Italie). Plongé dans la Rome impériale, le public est témoin d’un dangereux jeu amoureux où les masques tombent les uns après les autres. Pour l’occasion, La Fenice a pu ouvrir de nouveau ses portes pour accueillir l’Opéra – bénéficiant d’une mise en scène sur mesure et de circonstance - mais aussi un public frémissant d’impatience.DistributionGiovanni DI CICCO, Massimo CHECCHETTO, Carlos TIEPPO – Mise en scène, scénographie, costumesDiego FASOLIS – Direction musicaleFabio BARETTIN – LumièresGiulia SEMENZATO - CleonillaSonia PRINA – OttoneLucia CIRILLO - Caio SilioValentino BUZZA - DecioMichela ANTENUCCI - TulliaOrchestra del Teatro La Fenice
Musiques au Louvre salle Gaveau - vidéo undefined - france.tv

Musiques au Louvre salle Gaveau

Entre chansons populaires et opéra, Vincent Dumestre balaye le paysage musical du XVIIe siècle pour le projet Musiques au Louvre enregistré salle Gaveau.Le chef d’orchestre Vincent Dumestre nous propose un saut dans le temps avec une recréation entre airs célèbres et redécouvertes du XVIIe siècle français. De Lully à Moulinié en passant par Cavalli, Dumestre poursuit son travail d’exhumation et de popularisation de la musique baroque dans un format très singulier. En l’absence de public, c’est sous l’œil complice du réalisateur Jean-Pierre Loisil, que cette scène est rendue accessible : un décor feutré, intime où la lumière joue avec le clair-obscur pour sublimer la musique de chambre.Programme :Jean-Baptiste LullyPlainte de Vénus sur la mort d'AdonisMichel-Richard de LalandeMusette Marche des BergersMarc-Antoine CharpentierAir sur les Stances du CidEtienne MouliniéL'auzel que sul boyssouAnonymeLe bossu maumariéeAnonymeQuand je menais les chevaux boireFrancesco CavalliSinfonia (Egisto)Sinfonia (Ercole amante)Marco Uccellini,Symphonia A gran battagliaMarco Uccellini,Aria sopra la BergamascaFrancesco CavalliDell'antro magico (Il Giasone)Luci mie (Xerxe)Giovanni Battisa BuonamenteAria di FiorenzaFrancesco CavalliE vuol dunque (Ercole amante)Piangete occhi dolenti (Egisto)Distribution :Adèle Charvet - mezzo-sopranoLe Poème HarmoniqueFiona-Émilie Poupard - violonSandrine Dupé - violonThomas De Pierrefeu - violoneLucas Peres - basse de violeCamille Delaforge - clavecinVincent Dumestre - théorbe et direction

Gala Petipa

Au XIXe siècle, le chorégraphe français Marius Petipa révolutionne la danse en Russie. Le gala du 200e anniversaire présente trois oeuvres emblématiques liées à Petipa : Tout d'abord le "Pas de deux" extrait du 3e Acte de "La Belle au bois dormant" qui marque la première collaboration entre Marius Petipa et le compositeur russe Piotr Tchaikovski. Ensuite le ballet du Mariinsky a choisi d'interpréter le second Acte du "Songe d'une nuit d'été" dans la chorégraphie de George Balanchine. Enfin, le Mariinsky a souhaité remonter l'un des derniers chefs d'oeuvre de Petipa, "Les Saisons", revisité par Konstantin Keichel.
DREAMS par le Banquet Céleste à l'Opéra de Rennes - vidéo undefined - france.tv

DREAMS par le Banquet Céleste à l'Opéra de Rennes

Vivez un rêve éveillé avec “DREAMS”, un spectacle onirique et fantastique aux confins de la musique baroque, de la danse et du cirque. Cette création originale explorant l’oeuvre de Henri Purcell et John Dowland, portée par Le Banquet Céleste, est à savourer depuis l’Opéra de Rennes.    La voix céleste du contreténor Damien Guillon, personnage principal du spectacle entouré de l’ensemble de musique ancienne Le Banquet Céleste, dialogue ici avec les corps. La mise en scène poétique des danseurs Cécile Roussat et Julien Lubek vous emmène à la lueur intimiste des bougies explorer le thème des Vanités à travers l'interprétation des musiques merveilleuses de Henri Purcell et John Dowland. Une mise en images de la confrontation mélancolique de l’Homme à la solitude de l’existence. 
Clément Ducol chante Beethoven : « Clair de lune à Paris » - vidéo undefined - france.tv

Clément Ducol chante Beethoven : « Clair de lune à Paris »

Clément Ducol célèbre les 250 ans du compositeur de renom, Beethoven, par une déambulation musicale onirique dans une rue toute particulière du XVIe arrondissement de Paris…C’est bien rue Beethoven que Clément Ducol nous donne rendez-vous pour ces quelques minutes d’échappées sonores. Sur la mélodie de la « Sonate au clair de lune », l’artiste crée un univers singulier à la rencontre de Beethoven revisité par son « Clair de lune à Paris ». Habitué des défis, Clément Ducol s'illustre comme touche-à-tout, notamment via ses collaborations en tant que réalisateur et arrangeur (Alain Souchon, Camille, Vincent Delerm, Christophe, Mélodie Gardot, Youn Sun Nah, Vianney ou Roni Alter) mais aussi sur scène et au cinéma comme musicien danseur et comédien pour des projets de Peter Brook, Camille, Thomas Guerry ou encore Emmanuelle Bercot. Une richesse artistique à découvrir dans ce clip comme un bond dans l’irréel le temps d’une chanson…Le projet de l’UER (L'Union Européenne de Radio-Télévision) s’inscrit dans le cadre du 250e anniversaire de la naissance de Beethoven. Pour l’occasion, un large éventail de contenus est mis à disposition : concerts, opéras, créations vidéo…
Beethoven le best-of à la Salle Cortot - vidéo undefined - france.tv

Beethoven le best-of à la Salle Cortot

Retour en salle autour de l’œuvre de Beethoven avec une série de concerts au sein de la Salle Cortot à Paris.1. Sonate à Kreutzer op.47, transcription pour quintette à cordes   Adagio sostenuto Liya Petrova, violon Mi-Sa Yang, violon Sarah Chenaf, alto Victor Julien-Laferrière, violoncelle François Salque, violoncelle     Trio pour piano op.1 no1   Adagio cantabile Alexandre Kantorow, piano Liya Petrova, violon Aurélien Pascal, violoncelle   Trio pour piano op.1 no1   Finale. Presto Alexandre Kantorow, piano Liya Petrova, violon Aurélien Pascal, violoncelle   Quatuor Razumovsky op.59 no1   Allegro Quatuor Arod   Trio Les esprits op.70 no1   Largo assai ed espressivo Mi-Sa Yang, violon Christophe Morin, violoncelle Julien Gernay, piano   Sonate pour piano no17, op.31 no2 « La tempête » III. Allegretto Nathanael Gouin, piano   Sonate pour violoncelle et piano no2, op.5 no2   Adagio sostenuto. Allegro molto piu tosto presto Victor Julien-Laferrière, violoncelle Jonas Vitaud, piano Sonate pour violon et piano no10, op.96   Adagio espressivo & III. Scherzo. Allegro Pierre Fouchenneret, violon Julien Gernay, piano Quatuor à cordes op.18 no3   Presto Quatuor Zaïde Sonate violon-piano no5, op.24 « Le printemps »   Allegro Mi-Sa Yang, violon Jonas Vitaud, piano Sonate violoncelle et piano no3 op.69   Allegro ma non tanto François Salque, violoncelle Théo Fouchenneret, piano   Sonate à Kreutzer op.47, transcription pour quintette à cordes III. Presto Liya Petrova, violon Mi-Sa Yang, violon Sarah Chenaf, alto Victor Julien-Laferrière, violoncelle François Salque, violoncelle
Polyphonies Romaines à la Cité de la Musique - vidéo opéra et musique classique - france.tv

Polyphonies Romaines à la Cité de la Musique

Entre œuvres mythiques et raretés, le chef Leonardo García Alarcón nous fait voyager au cœur de la polyphonie italienne dans un lieu de prestige qu’est Cité de la Musique de Paris.Riche pérégrinations musicales en perspectives avec ce retour sur les traces de Gregorio Allegri, l’auteur du culte « Miserere », ou encore de « l’Orphée italien » d’Alessandro Scarlatti, en passant par la musique rayonnante de Giovanni Giorgi. Une épopée au spectre polyphonique surprenant, mêlant sopranos, altos, ténors et basses aux instruments méditerranéens.Distribution :Julie Roset, sopranoPaulin Bündgen, altoValerio Contaldo, ténorKamil Ben Hsaïn Lachiri, basseaccentusCappella MediterraneaLeonardo García Alarcón, direction

Bach en sept paroles : lumières

Au programme : Cantate BWV 34 "O ewiges Feuer, o Ursprung der Liebe", Cantate BWV 51 "Jauchzet Gott in alle Landen", Concerto brandebourgeois n° 3, Cantate BWV 31 "Der Himmel lacht ! Die Erde jubiliert !", Cantate BWV 191 "Gloria in Excelsis Deo ", de Jean-Sébastien Bach.

Tchaïkovski : symphonies n°1 et n°5

En 2017 et 2018, en trois concerts à l'Opéra Bastille et à la Philharmonie, Philippe Jordan a parcouru l'intégrale des symphonies de Tchaïkovski. Il avait choisi de mettre chaque fois en regard les " jeunes " symphonies avec les trois grandes dernières, faisant dialoguer le rêve avec l'émotion et la souffrance. La captation, à l'Opéra Bastille, portait sur les deux symphonies suivantes : la Symphonie n°1 (en sol mineur "Rêves d'hiver", op.13, composée en 1866) et la Symphonie n°5 (en mi mineur, op.64, composée en 1888).
Dolce Tormento par l’Ensemble I Gemelli au Théatre Graslin de Nantes - vidéo undefined - france.tv

Dolce Tormento par l’Ensemble I Gemelli au Théatre Graslin de Nantes

L’Ensemble I Gemelli vous fait voyager au cœur du XVIIe siècle italien entre airs et cantates cultes de l’époque. Un rendez-vous hors du temps au Théâtre Graslin de Nantes.De Monterverdi à Cavalli en passant par Sances, Strozzi ou encore Carissimi, l’Ensemble I Gemelli embrasse une myriade d’œuvres italiennes du XVIIe siècle. Créé par Emiliano Gonzalez Toro et Mathilde Etienne en 2018, l’Ensemble se spécialise dans la musique vocale du XVIIe siècle. I Gemelli se caractérise, de plus, par une direction musicale originale : en partant du chant, le continuo et l’orchestre étant considérés comme une expansion du chant. Un concert à huis clos à découvrir dans sa simplicité et sa puissance.Distribution :Emiliano Gonzalez Toro, direction musicaleEmöke Barath, sopranoAnthea Pichanick, contraltoPhilippe Jaroussky, contre-ténor
Prima la musica e poi le parole & Der Schauspieldirektor au Teatro Malibran - vidéo undefined - france.tv

Prima la musica e poi le parole & Der Schauspieldirektor au Teatro Malibran

L’Orchestre de La Fenice interprète “Prima la musica e poi le parole” & “Der Schauspieldirektor”, deux oeuvres majestueuses de Mozart et Salieri sur la scène du Teatro Malibran. À la demande de l’empereur Joseph II en 1786, Mozart et Salieri composent deux opéras comiques. En opposant l'opéra buffa italien et le Singspiel allemand, Wolfgang Amadeus Mozart révèle son génie avec “Der Schauspieldirektor” tandis que Antonio Salieri offre “Prima la musica e poi le parole”, un ouvrage lyrique qui recevra l’approbation de Joseph II. Prima la musica e poi le paroleCompositeur Antonio SALIERILibrettiste Giovanni Battista CASTIMise en scène Italo NUNZIATALumières Andrea BENETELLOCostumes Scuola di Scenogra a dell’Accademia di Belle Arti di VeneziaOrchestre Orchestra del Teatro La FeniceDirection musicale Federico Maria SARDELLIMaestro di cappella Szymon CHOJNACKIUn poeta Francesco VULTAGGIODonna Eleonora, virtuosa seria Francesca BONCOMPAGNITonina Rocío PÉREZDer SchauspieldirektorCompositeur Wolfgang Amadeus MOZARTLibrettiste Johann Gottlieb STEPHANIEMise en scène Italo NUNZIATALumières Andrea BENETELLOCostumes Scuola di Scenogra a dell’Accademia di Belle Arti di VeneziaOrchestre et choeurs Orchestra del Teatro La FeniceDirection musicale Federico Maria SARDELLIMonsieur Frank, Schauspieldirektor Karl-Heinz MACEK Monsieur Eiler, ein Banquier Marco FERRAROMonsieur Buff, Schauspieler Szymon CHOJNACKIMonsieur Herz, Schauspieler Francesco BORTOLOZZOMadame Pfeil, Schauspielerin Michela MOCCHIUTTIMadame Krone, Schauspielerin Roberta BARBIEROMadame Vogelsang, Schauspielerin Valeria de SANTISMadame Herz, ein Sänger Rocío PÉREZ Madmoiselle Silberklang, ein Sänger Francesca BONCOMPAGNI Monsieur Vogelsang, ein Sänger Valentino BUZZA
Le Chant de la Terre de Gustav Mahler au Festival de Saint-Denis - vidéo undefined - france.tv

Le Chant de la Terre de Gustav Mahler au Festival de Saint-Denis

Rendez-vous dans la Basilique de Saint-Denis pour découvrir une version rare du Chant de la Terre de Mahler, sous la direction de Maxime Pascal avec Le Balcon, Kévin Amiel et Stéphane Degout. Cette version du Chant de la Terre est une transcription pour orchestre de chambre réalisée par Schönberg. À travers cette œuvre puissante, une symphonie composée de six lieder, le compositeur autrichien Gustav Mahler aborde les thèmes de la condition humaine et de la solitude.Un moment d’émotion dans ce lieu où les voix de Stéphane Degout, baryton élu artiste lyrique aux Victoires de la musique classique 2019 et de l'un des espoirs de la scène lyrique Kévin Amiel résonnent avec intensité !Un prologue et des interludes "La Selva Virgen, en la Selva Oscura" du compositeur Pedro García-Velasquez par Le Balcon marque le retour de l'ensemble dans l’emblématique Basilique de Saint-Denis. Sculptures et scénographie de Marion Flament. 
Le Barbier de Séville de Rossini au Teatro La Fenice - vidéo undefined - france.tv

Le Barbier de Séville de Rossini au Teatro La Fenice

Œuvre culte de l’opéra italien, Le Barbier de Séville est à savourer sur la scène du Teatro La Fenice.Chef d’œuvre de l’opéra buffa italien, Le Barbier de Séville s’offre un rafraîchissement au Teatro La Fenice. Opéra créé en 1816, sur un livret de Sterbini, Rossini nous transporte dans l’Espagne du XVIIIe siècle où les passions amoureuses s’affrontent. La mise en scène de Morassi donne un spectacle enivrant et moderne au-delà des conventions classiques !DistributionFederico Maria Sardelli – Direction musicaleBepi Morassi – Mise en scèneLauro Crisman – CostumesOrchestra e Coro del Teatro La Fenice - Orchestre et chœursClaudio Marino Moretti – Chef de chœursAntonino SIRAGUSA - Il conte d’AlmavivaOmar MONTANARI - BartoloJosè Maria LO MONACO - RosinaSimone DEL SAVIO - FigaroAndrea PATUCELLI - BasilioGiovanna DONADINI - BertaWilliam CORRÒ - FiorelloLuca LUDOVICI - Un ufficiale

Coppélia

Le docteur Cornélius a créé une poupée automate qu'il nomme Coppélia, si belle que tous les hommes en sont fous, en particulier Franz, un jeune homme pourtant fiancé à la belle Swanilda. Coppélia, à qui son créateur avait insufflé la vie l'espace d'une nuit, redevient poupée le lendemain.

Les instruments de l'espoir

Ce concert a été donné à l'initiative de l'association des Amis de l'Orchestre. Cette manifestation était placée sous le haut patronage du Prince Albert II, président d'honneur de l'association, et se déroulait en sa présence. Une partie des violons joués pour l'occasion appartenaient à des victimes de la Shoah. Ils ont été retrouvés presque entièrement détruits, dans les camps libérés et les ghettos vides, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Chaque instrument se confond ainsi avec une vie humaine disparue, ou une vie sauvée grâce à la musique.
plus de vidéos
Abonnez-vous à nos newsletters !
Pour ne rien rater de vos programmes préférés, de l'actualité nationale, régionale, sportive...
Télécharger l'application France tv