inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

Echappées belles saison 12
Guadeloupe, couleurs Caraïbes

diffusé le sam. 20.01.18 à 20h55
voyages | 90min | tous publics

Son soleil, ses eaux cristallines, sa végétation luxuriante... la Guadeloupe fait rêver et le nombre de touristes va croissant d'année en année. Mais réduire l'archipel à sa beauté, c'est sous estimer son potentiel culturel. En allant au-delà de l'aspect carte postale évident, on comprend alors que l'île aux belles eaux est une terre de métissage et une société hybride.

Danseur de gwoka (la danse locale), génération de cuisinières créoles ou champion de voile traditionnelle, Raphaël de Casabianca rencontre les acteurs de cette société multiculturelle où tous s'accordent pour le dire : Gwadloup en nou bel ! Des plages de sable blanc à Saint Anne jusqu'au cœur de Pointe à Pitre en passant par les îles Saintes, notre globe trotteur découvre cette terre d'influences multiples.

Les six zooms : un archipel sillonné par les bateaux / La tradition orale : l'art des conteurs / Une terre de métissage / Les compétitions de bœufs tirant à marie-Galante / Les cases créoles / La Mangrove.

 

Raphaël est sur la plage de Sainte-Anne, réputée pour être la plus belle de la Guadeloupe.

Il traverse le marché qui longe la mer et arrive aux «  Désirs du Palais » : ici, Fabienne Youyoutte vend des glaces au manioc, au kilibibi (farine de maïs) ou à la patate douce : des saveurs d’autrefois, qui aujourd’hui reviennent en force et qui font la réputation de la guadeloupéenne.

Après lui avoir commandé une glace au manioc, Raphaël arrive les pieds dans l’eau sur la plage.

Hugo, sur le sable, est en train d’aider son équipage à amarrer un petit canot à voile.

Le guadeloupéen salue Raphaël, et lui souhaite la bienvenue en Guadeloupe. Hugo Thellier, 26 ans, skipper. Hugo est né et a grandi en Guadeloupe. Depuis tout petit, il baigne dans l’univers de la voile : son père a créé une école de voile, et son oncle a participé deux fois à la prestigieuse Route du Rhum.

 


Raphaël, Hugo et l’équipage embarquent : Hugo, en bon pédagogue, guide Raphaël. Sur l’eau, le guadeloupéen lui explique sa passion pour cette ancienne pratique, et pourquoi il lui tient à cœur de remettre cette activité au goût du jour.

De retour à Terre, Raphaël se promène dans Pointe à Pitre.

 


Raphaël entre à l’intérieur d’un magasin et retrouve Nora qui examine des tissus. Nora Jules, gérante de l’association Ste Rose Arts et Traditions, 46 ans. Nora est née et a toujours vécu en Guadeloupe. Grâce à ses parents, elle a grandi avec cette idée que les guadeloupéens ne devaient pas renier leur passé et qu’au contraire, ils devaient en faire une force.

Nora choisit les tissus qui serviront à coudre sa future robe et propose à Raphaël de lui faire également une véritable chemise guadeloupéenne. Il choisit le tissu qui composera sa propre tenue. Les tissus achetés, ils grimpent dans le pick up de Nora direction le nord de l’île : à Sainte Rose, dans la maison familiale où elle a grandi. Raphaël rencontre Louna, sa fille, et Marlène sa mère, qui lui souhaite la bienvenue chez elle.

Louna et sa grand-mère sont déjà en train de coudre une coiffe : une habitude pour la jeune étudiante qui y consacre tout son temps libre. Alors que Raphaël regarde Marlène pratiquer la couture, Louna lui raconte toute l’histoire du costume traditionnel guadeloupéen, et lui montre les dizaines de robes et tenues conservées ici, comme un petit musée local.

 


Il est tôt le  lendemain matin… comme toujours, Nora et sa famille se lèvent aux aurores. Pas le temps de se prélasser : ce matin, Nora emmène Raphaël au marché du bourg.

Sur place, c’est une explosion d’odeurs et de couleurs qui s’offre à eux. Les vendeurs locaux disposent leurs fruits et légumes, leurs épices, leurs fleurs sur des étals ou à l’arrière d’un pick-up. Les courses faites, Nora et Raphaël repartent direction le siège de l’association, une ancienne habitation créole où les attendent les autres membres, dont Marlène et Louna bien sûr.

Raphaël est maintenant à Trois Rivière, tout au sud de l’île.  Comme promis, Hugo vient le chercher pour l’emmener découvrir un authentique chantier naval. Raphaël l’accompagne jusqu'au ferry qui les emmènera aux Saintes.  Raphaël et Hugo arrivent au chantier d’Alain. Le bateau qui a fait gagner Hugo lors du Tour de la Guadeloupe a été fabriqué ici même !

Après cette courte parenthèse Saintoise,  Raphaël est de retour à Pointe à Pitre.

Il arrive à la belle place de la Victoire, surnommée ainsi après l’abolition de l’esclavage,  où il retrouve Sylvie. Sylvie est née à Pointe à Pitre. Après être partie faire ses études en France, elle n’a pas su résister bien longtemps à l’appel de son île natale. Architecte urbaniste de formation, elle est revenue à «  la Pointe » pour exercer. Constatant avec tristesse que sa ville se dégradait et que trop de quartier tombaient en ruine, Sylvie a créé une association pour repeindre des façades et mettre fin au possible à la vétusté  de certains quartiers

Sylvie l’emmène d’abord découvrir un jardin urbain, créé par leur soin. Sur place, Raphaël rencontre des bénévoles de l’association en train de planter des fruits et légumes.
Puis, ils rejoignent un autre groupe de bénévoles littéralement en train de redonner des couleurs à Pointe à Pitre …

Le lendemain, , Raphaël est au cœur de la nature verdoyante et luxuriante de la Basse-Terre. Il est en compagnie de Mariane, en pleine randonnée. Mariane a abandonné ses études de juriste en droit de l’environnement pour s’installer en Guadeloupe. Elle a créé L’Ecole de la mer, une association née d’un partenariat avec l’Aquarium de Guadeloupe pour développer et améliorer les animations pédagogiques qui s’y déroulent ;  utilisé comme un outil pédagogique. Elle organise notamment des sorties avec les enfants de l’île pour leur faire découvrir l’éco système marin. Mais son temps libre favori est aussi d’aller parcourir la nature de son île, terrain idéal pour des randonnées secrètes

Raphaël et Mariane retrouvent les enfants et les autres bénévoles.  Aujourd’hui, ils vont tous pouvoir découvrir les poissons et coraux des eaux guadeloupéennes.

 


Raphaël est à Petit Canal, au nord de Grande Terre. Il entend de la musique sortir d’un atelier: il découvre une entreprise artisanale de fabrication de KA :  le tambour utilisé pour le gwoka.

Alex, le gérant, est justement en train de terminer un tambour : Raphaël en profite pour observer la minutie avec laquelle Alex s’applique : cela fait déjà 30 ans qu’il fabrique des ka !

 


Entre alors Teddy, venu récupérer son tambour. Teddy Pélissier, musicien, 53 ans. En l’écoutant parler, on le comprend vite : Teddy est un pur et fervent défenseur de la Guadeloupe. Né à Pointe à Pitre, il habite depuis des années à Baie Mahaut, où il a créé en 1985 un groupe de gwoka. Aujourd’hui ce groupe, KabalsKa, est devenu une école.

 


Si Teddy est venu récupérer son tambour, c’est qu’il doit s’en servir pour ce soir : il donne un cours à des apprentis à qui il compte bien transmettre sa passion.

Ils retrouvent les élèves de Teddy qui attendent avec impatience leur professeur.


Raphaël termine sa soirée et son séjour rythmé par la musique la plus typique de Guadeloupe !

 

 


INFOS PRATIQUES :

 


» Les Glaces de Fabienne Youyoutte : https://www.facebook.com/desirs.du.palais/ 

» Suivre les actus de l’association Pli Bel LaRi : https://www.facebook.com/plibellari/ 

» Louer un scooter à terre-de-Haut (Saintes) ou une voiture électrique : l’agence Archipel Locations : http://lessaintes.fr/partenaires_office/archipel-location/ 

» Fabrication des Ka par Alex, Ka Prod: https://www.facebook.com/Ka-Prod-Guadeloupe-442165925844506/ 

» Ferry vers les Saintes: http://www.valferry.fr 

» Hôtel Fort Fleur d’Epée : http://www.hotel-fleur-depee.com/index.php?langue=en  

» Les actions de Mariane et de l’Ecole de la Mer: http://www.ecoledelamerguadeloupe.com 

» Restaurant Aux Artistes, au Gosier : https://www.aux-artistes.fr/le-restaurant/ 

» Restaurant Le Kontiky à Ste Anne : https://www.facebook.com/kontiki.guadeloupe/ 

» Restaurant Le Bord de Mer, plage de la Datcha (bourg du Gosier) : https://guadeloupe.net/restaurant/le-bord-de-mer-gosier 

» Restaurant Le Quai ouest, marina de Pointe à Pitre : https://www.facebook.com/QUAI-OUEST-812918958782581/ 

» Excursions  Nico excursion : Sainte rose , Guadeloupe, tel +590690530965, www.nicoexcursions.com 

» Atelier artisanat : Tressage de feuilles de coco, http://culturessauvages.com , email : tropic-natacha@wanadoo.fr

» Restaurant Dantana café : Plage de la cuillère, 97140 Capesterre , marie-galante, Guadeloupe, Tel : +590690480567

» Restaurant Le planteur, Fort fleur de l'épée, Bas du fort, 97190 le gosier, tel : +590590908874, www.leplanteur.fr  

» Hôtel  Le soleil levant : 42 rue de la marine , Capesterre , Marie galante, 97140 Guadeloupe, Tel :+590590973155, www.lesoleillevant.fr 

 

Remerciements


Mariane Aymar et l’Ecole de la Mer / le restaurant Les Artistes / Le Comité de Tourisme des Iles de la Guadeloupe / Nora Jules / Alain Buera / Cindy Valey / l’association Odyssée de Pointe à Pitre / l’Office du tourisme de Terre-de-Haut / l’agence Archipel Location / la compagnie Val’Ferry / Natacha BERNARD / Muriel DERIVERY / Arianne GRAS / Michèlle DI RUGIERRO

 

 

 

 

du même programme

vous aimerez aussi

à voir aussi