Macron / Philippe : l'épreuve du remaniement - C dans l'air

C dans l'air
Émission du samedi 13 octobre 2018

diffusé le sam. 13.10.18 à 17h50
magazines d'actu | 64min | tous publics

Alors que le remaniement ministériel est sur toutes les lèvres, sa date précise reste un mystère. Pour justifier cette attente, Emmanuel Macron a annoncé hier vouloir « faire les choses avec méthode, au bon rythme » et « dans le calme ». Depuis l’Arménie, où il était en déplacement pour le sommet de la francophonie, le chef de l’Etat a assuré que le gouvernement reste « au travail », dans l’attente de sa nouvelle composition. Mais cette latence abîme un peu plus la popularité du Président, devancé par son Premier ministre selon un dernier sondage réalisé pour le Figaro. La majorité des Français interrogés admet faire plus confiance à Edouard Philippe, jugé plus compétent qu’Emmanuel Macron. D’autant que le Premier ministre s’est affirmé depuis la démission de Gérard Collomb, assurant l’intérim au ministère de l’Intérieur en même temps que ses propres fonctions. Alors que des rumeurs circulent sur des tensions avec Macron, Edouard Philippe a démenti toute divergence : il n’y aurait pas « une feuille de papier à cigarette » entre eux.

 

Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun poste n’est vacant » au gouvernement, le ministère de l’Intérieur se voit tout de même obligé de continuer à travailler sans chef à sa tête. Après la démission de Gérard Collomb, les hauts-fonctionnaires du cabinet ont dû revoir leur organisation. Les réunions importantes et les points sur la sécurité sont dirigés par Edouard Philippe, qui cumule les postes au gouvernement, en attendant la nomination d'un successeur. Malgré les ajustements pour assurer le rythme de travail quotidien, l’absence d’un ministre attitré commence à peser, notamment sur le terrain et dans les rangs des forces de l’ordre. Si la Vème République a connu trois autres ministres de l'Intérieur démissionnaires, c’est la première fois que son remplacement est aussi long.

 

Face au suspense qui perdure autour du remaniement, l’opposition n’a pas manqué de saisir cette occasion pour critiquer le gouvernement. Chez Les Républicains, très présents sur la scène médiatique, on dénonce une « mascarade » et une « tragicomédie », avec un «gouvernement fantôme, qui fait semblant d’être là ». Pour le président du Parti, Laurent Wauquiez, ce remaniement est la preuve que le gouvernement « ne marche pas ». Alors que le gouvernement apparaît fragilisé et instable, Emmanuel Macron reste la cible privilégiée des critiques.

 

Le suspense touchera-t-il bientôt à sa fin quant au remaniement du gouvernement ? Comment le ministère de l'Intérieur fonctionne-t-il sans ministre attitré ? Ce remaniement est-il de bon augure pour l'opposition ?

 

Invités :

 

- Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro

 

- Bernard Sananès, politologue, président de l'institut de sondages Elabe

 

- Jean Garrigues, historien de la vie politique

 

- Alix Bouilhaguet, rédactrice en chef de « L'émission politique » sur France 2

du même programme

5j

C dans l'air
Brexit : le chaos

à voir aussi

6j
29j

Les escapades de Petitrenaud
Lille