Trump - G7

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Trump au G7 : les alliés se rebiffent

diffusé le jeu. 07.06.18 à 17h50
magazines d'actu | 70min | tous publics

Donald Trump l’avait promis, ce sera « l’Amérique d’abord » : depuis le 1er juin, les Etats-Unis ont instauré des taxes douanières sur l'acier (25%) et l'aluminium (10%) importés depuis l'Union européenne, le Canada et le Mexique. Face à cette décision unilatérale jugée « illégale », la Commission Européenne n’a pas tardé à riposter en portant plainte devant l’OMC. Jeans, motos, bourbon et cranberries : ces produits emblématiques fabriqués aux Etats-Unis seront désormais visés par des taxes additionnelles à hauteur de 25% dans l’Union Européenne. A la veille du sommet du G7 qui s’annonce tendu, cette riposte décidée par l’ensemble des dirigeants européens isole un peu plus Donald Trump. Le Canada et le Mexique ont également annoncé des représailles commerciales.

 

Si la France n’est pas le pays le plus touché par l’instauration de ces surtaxes américaines sur l’acier et l’aluminium, les acteurs de la filière ne cachent pas leur inquiétude. Mais pour l’instant, il leur est encore difficile d’évaluer les conséquences sur leur activité. C dans l’Air vous emmène à Fos-sur-Mer, sur le site de l’usine métallurgique ArcelorMittal puis à l’Atelier du laser à Valence, où les incertitudes demeurent.

 

En Iran, les entreprises françaises subissent les conséquences d’une autre mesure prise par Donald Trump. Après leur retrait de l’accord iranien, les Etats-Unis ont rétabli les sanctions économiques avec le pays, allant jusqu’à menacer de représailles les entreprises, mêmes étrangères, si elles continuent d’investir en Iran. Avec 444 600 véhicules vendus l’an dernier, le groupe PSA abandonne donc son premier client à l’étranger, sous la pression américaine. D’autres grandes firmes comme Total ou Airbus se voient contraintes de suspendre leur activité dans le pays, menaçant les nombreux contrats qui avaient été signés. Avec l’adoption d’une nouvelle législation, la Commission européenne parviendra-t-elle à contourner les sanctions américaines en Iran ?

 

Face à ces nouvelles taxes douanières sur l’acier et l’aluminium, que peut faire l’Europe ? Quelles seront les conséquences pour les exportations et les entreprises de cette filière ? L’embargo imposé en Iran par les Etats-Unis est-il inflexible ?

 

 

Invités :

 

- Philippe Dessertine, économiste, directeur de l’Institut de Haute Finance

 

- Dominique Moïsi, politologue, géopoliticien

 

- Béatrice Mathieu, rédactrice en chef adjointe à l’Express, chef du service économie

 

- Elvire Fabry - Chercheuse senior à l’institut Jacques Delors

du même programme

vous aimerez aussi

à voir aussi