c dans l'air

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Grèves, blocages : c'est par où la sortie ?

diffusé le mar. 17.04.18 à 17h50
magazines d'actu | 70min | tous publics

Grèves sur les rails et dans les airs, blocages dans les universités et à l’Assemblée : l’heure est toujours à la contestation en France. La bataille continue pour les cheminots alors que les députés se prononcent aujourd’hui sur la réforme ferroviaire. Les syndicats appellent à un quatrième épisode de grève intense, dès ce soir et jusqu’à jeudi. Pour les grévistes, il est encore possible « d'arracher de véritables négociations ».

 

La grève va se poursuivre et se durcir chez Air France, c’est en tout cas ce que promet ce mardi le président du SNPL Philippe Evain, après avoir rejeté les propositions de la compagnie. La direction a proposé une augmentation collective des salaires de 7 % d’ici à 2021, un « trompe-l’œil » pour le syndicat principal qui a exprimé un refus net. L’intersyndicale doit se rassembler ce jeudi pour se décider sur cette proposition, avant l’ultimatum fixé à vendredi par Air France. 

 

Le blocage continue également dans les facultés. Quatre universités, dont Rennes II, sont entièrement bloquées. Une dizaine d’autres sites sont aussi perturbés depuis plusieurs semaines. La situation semble grippée d’autant que l’approche des examens attise les tensions. A Paris-Nanterre, les cours et les examens ont été annulés. Sur le site de Tolbiac, occupé depuis trois semaines par des étudiants en lutte contre la réforme de l'accès à l'université, le président de l'université Panthéon-Sorbonne dénonce un « vrai capharnaüm ».

 

La fronde menace également au cœur de l’Assemblée nationale, où le projet de loi « Asile et Immigration » est fortement contesté, notamment dans les rangs de la majorité. Une poignée de députés LREM menacent de s’abstenir ou de voter contre cette loi portée par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Parmi les points de crispation : la réduction du délai pour déposer une demande d'asile après l'entrée en France, qui passerait de 120 à 90 jours, et d'un mois à 15 jours pour déposer un recours ; ou encore l'augmentation de la durée maximale de la rétention administrative, qui serait doublée, de 45 à 90 jours.

 

Alors, le projet de loi « Asile et Immigration » débattu à l’Assemblée sera-t-il celui des premières frondes chez les marcheurs ? Le mouvement social à la SNCF va-t-il connaître un tournant cette semaine ? Cheminots, étudiants, zadistes de Notre-Dame-des-Landes… Les conflits peuvent-ils perdurer ? C’est par où la sortie ? 

 

Invités :

 

- Christophe Barbier, éditorialiste à l’hebdomadaire l’Express, auteur de « Les derniers jours de la gauche » édité chez Flammarion

 

- Roland Cayrol, politologue, directeur du Centre d’études et d’analyses, le Cetan, auteur de « Les raisons de la colère : l’élection de la dernière chance » aux éditions Grasset

 

- Bernard Vivier, directeur de l'Institut Supérieur du Travail

 

- Sophie Coignard, journaliste politique au journal « Le Point » et auteure de « Le nouveau mal français » publié aux éditions de l’Observatoire

du même programme

vous aimerez aussi

à voir aussi