accès à : Les rivières pourpres sur France 2 - france.tv

Les rivières pourpres

Suite à l’affaire de Guernon au milieu des années 2000, l’emblématique capitaine Pierre Niémans est muté à la tête de l’Office central contre les crimes de sang (OCCS).

les dernières vidéos


les saisons


Les autres saisons : Saison 1

toutes les vidéos

à propos

Suite à l’affaire de Guernon (Les Rivières pourpres) au milieu des années 2000, l’emblématique capitaine Pierre Niémans (Olivier Marchal) est muté à la tête de l’Office central contre les crimes de sang (OCCS). Cette nouvelle unité confidentielle traite des affaires les plus complexes, où les indices sont peu nombreux et où les meurtres en série se doivent d’être résolus au plus vite. C’est au cours d’une mission particulièrement difficile que Niémans tombe par hasard sur sa meilleure élève et fille spirituelle, Camille Delaunay (Erika Sainte). 


Spécialistes du versant noir de l’âme humaine, duo explosif aux méthodes non moins originales, Niémans et Camille sont envoyés aux quatre coins de la France, dans des régions où les légendes, les paysages et les traditions se mêlent à des meurtres compliqués, à des enquêtes toujours plus nerveuses et denses. Indépendant, efficace et d’un courage rare, ce tandem de choc se fond dans le décor, n’hésitant pas à dormir chez l’habitant pour mieux percer à jour les secrets… Aussi borderline l’un que l’autre, Niémans et Camille sont vifs, drôles, efficaces et dangereux.

 

 

* Présentation de la saison 2 des Rivières Pourpres : 

Après une série d’enquêtes originales et intenses, le duo de choc du commandant Pierre Niemans et Camille Delaunay replonge dans le versant noir de l’âme humaine, le long d’une route parsemée de morts inexpliquées, dans des univers toujours plus étranges et mystérieux. Prenant soin l’un de l’autre, leur relation va se renforcer lorsque le fils de Camille se retrouvera dans une situation désespérée.

 

* Présentation des personnages :

 

* Le portrait de Pierre Niémans (Olivier Marchal)

55 ans. Pragmatique, efficace, direct. Le capitaine Pierre Niémans est une légende de la police française, et ce, malgré certaines tensions avec sa hiérarchie et son respect parfois douteux du protocole. Sans femme ni enfants, Niémans se donne corps et âme dans ses enquêtes et ne lâche jamais rien, repoussant toujours ses propres limites. Mais sous ses airs de flic rigide se cache un homme généreux, profondément bon, qui a passé sa vie à traquer le versant maléfique de l’homme…

 

* Le portrait de Camille Delaunay (Érika Sainte)

À 32 ans, Camille est l’homologue féminin de Niémans, la fille qu’il n’a jamais eue. Meilleure élève de Niémans à l’école de police, elle recroise la route de celui-ci lors d’une enquête qui scellera un tandem d’élite. Sous ses airs de jeune fille pleine d’énergie se cache une flic méticuleuse et féroce. L’amour et l’admiration qu’elle porte pour Niémans fait d’elle une alliée dévouée, qui n’hésite pas à risquer sa vie pour celui qui lui a tout appris…

 

* Résumé des 4 soirées inédites :
 

 

« Innocentes » écrit par Olivier Prieur :

Une femme est retrouvée morte à Clinagen, un centre de bien-être haut de gamme. Elle a été tondue et porte une mystérieuse rosace gravée sur le corps. Chose étrange : la victime, 69 ans, en paraît 20 de moins. La mystérieuse directrice de cet endroit, le Dr Vialle, assume ses ambitions de jeunesse éternelle. L’enquête oriente nos flics vers le village voisin. Les habitants tentent de survivre sous la contrainte d’un élevage « bio », imposé par Vialle. Alors que Camille fait la connaissance de Claude, une désensorceleuse, Niémans, lui, découvre que la mise en scène macabre du meurtre renvoie aux chasses aux sorcières du Moyen-Age. Alors qu’un autre corps est retrouvé, les questions se multiplient : quel est le lien entre ce village étrange, la mystérieuse directrice du centre, et les légendes de sorcellerie qui semblent terrifier tout le monde ?

 

"Furta sacra" par Jean-Christophe Grangé:

Niemans et Camille doivent élucider le meurtre d’Eric Spaggio, curé d’un petit village. On l’a retrouvé nu, crucifié sur une croix inversée, dans une église. Très vite, les flics font le lien entre cette mise en scène macabre et un martyr du 3e siècle après J.-C., dont les reliques ont disparu dans le village voisin. En pleine enquête, Camille trouve un mot du tueur dans sa veste : « La première lettre du nom du père a été prononcée ». Un deuxième meurtre survient alors que d’autres reliques sont dérobées à quelques kilomètres de là.

 

« Kenbaltyu », EP 1 écrit par David Neiss et David Morley ; EP 2 écrit par Yann Le Gal, David Morley et Louis Grangé

Le corps d’une femme noire est découvert dans un hangar désaffecté. Une mise en scène scabreuse, et un dièse gravé sur le front de la victime. L’enquête dirige les enquêteurs vers une jungle de migrants, à quelques kilomètres de là. Pour Niémans et Camille, il s’agit d’un crime rituel africain, teinté de vaudou et de mysticisme. Alors que Niémans découvre l’identité d’un premier suspect, Camille, elle, infiltre la jungle en se faisant passer pour une bénévole. Alors que les énigmes s’accumulent, le duo d’enquêteurs découvre l’existence d’un démon peule, qui semble terrifier les migrants du camp : le Kenbaltyu. Sa marque : un dièse gravé sur le front...

 

« La lignée de verre écrit » par Jean-Christophe Grangé :

Alors qu’il parcourt le jardin de la propriété des Monferville, le majordome tombe sur un jeune garçon de 17 ans en piteux état. Selon lui, il serait Herminien de Monferville, enfant de la grande famille éponyme, disparu il y a 6 ans. De son côté, Camille, supposée en vacances, est à la recherche de son fils Léo dont elle ne retrouve plus la trace. Son enquête l’amène chez les Monferville. Car elle a compris le plan de son fils : se faire passer pour cet enfant disparu qui lui ressemble étrangement, afin de bénéficier du mode de vie luxueux de cette famille. Quelle n’est pas sa surprise quand Caroline de Monferville lui confirme qu’il s’agit bien d’Herminien ! Camille est persuadée que Léo profite du malheur de cette mère éplorée. Mais l’enquête prend une toute autre dimension quand elle reçoit un test ADN entre Léo et elle-même : aucune correspondance ! De son côté, Léo, enfermé dans cette inquiétante bâtisse, comprend qu’il s’est jeté dans la gueule du loup…