tous les articles Être parent contactez nos experts

Nolwenn Leroy : ses confidences sur la maternité

Nolwenn Leroy nous raconte ses confidences sur sa maternité.

Prendre le temps de devenir maman

Nolwenn Leroy et Arnaud Clément, le tennisman, se rencontrent en 2008. Leur fils Marin nait en 2017, un temps nécessaire pour le couple, raconte Nolwenn Leroy :

« On avait tous les deux des métiers prenants, lui plus que moi car il voyageait tout le temps et toute l’année. C’était une volonté d’attendre, d’être là a 100% parce qu’on ne délègue pas beaucoup. »

Et effectivement, la chanteuse est loin des clichés que l’on pourrait avoir sur les parents célèbres toujours entourés d’une ou plusieurs nounous :

« On n’a pas de nounou, j’ai la chance d’être aidée par la famille par ma maman qui est souvent là et c’est génial. »

Nolwenn apprend sa grossesse lors de l’enregistrement de son album Gemme, à Londres. Une nouvelle qui a donné une couleur particulière à cet album :

« Ça a apporté un supplément d’âme à l’album j’étais dans une émotion et une énergie particulière. »

Une grossesse épanouissante

Malgré sa notoriété, Nolwenn Leroy a réussi à garder sa grossesse secrète :

« Moi, garder le secret ça me caractérise. Je ne parle pas de chose intime facilement. »

La future maman a ainsi pu profiter et elle a d’ailleurs adoré être enceinte, envahie par un sentiment de surpuissance :

« J’avais l’impression d’être superwoman, j’ai eu une énergie comme jamais, ça m’a portée. On me demandait de m’asseoir, je n’avais pas du tout envie, je voulais être debout tout le temps. »

En revanche, son fils Marin est né un mois avant le terme et les parents n’étaient pas tout à fait prêts :

« Il n’était pas censé arrivé à ce moment-là, je n’avais pas fait tous mes rendez-vous. Je suis arrivée un peu en touriste à la maternité, on m’a dit : « Vous ne rentrez pas, c’est pour aujourd’hui ! » Arnaud était à Wimbledon, pour moi ce n’était pas possible qu’il ne soit pas là. »

Heureusement, le jeune papa a finalement pu arriver à temps pour la naissance de son fils et malgré un accouchement compliqué, le lien s’est créé tout de suite :

« Le coup de foudre ! C’est le premier jour du reste de ta vie, c’est une sensation, on n’est pas prêt. On est submergé par un grand amour, un amour fou. »

Un allaitement long

Nolwenn a allaité par choix et a pratiqué un allaitement long, au-delà des deux ans de son fils. Mais la maman confesse que l’allaitement n’est pas forcément une évidence :

« C’est naturel mais pas une évidence, ça demande un accompagnement. Pour pouvoir allaiter, il faut être dédiée à ça les premiers temps et bien se reposer, et c’est souvent le problème. »

Et elle n’hésite pas à réagir aux critiques que peuvent subir les mères allaitantes :

« À mon sens, il y a un problème d’hypersexualisation dans la société aujourd’hui. Les seins d’une femme ça lui appartient et elle en fait ce qu’elle veut ! »

Cet été, Marin a fêté ses 4 ans et Nolwenn Leroy n'est pas contre l’idée d’agrandir la famille :

« J’ai adoré avoir une petite sœur et j’aimerais offrir ça à mon fils ! »