tous les articles Naissance contactez nos experts

Pénurie de lait maternel : un appel au don lancé

SOS Préma et Les lactariums de France alertent : les stocks de lait maternel s’amoindrissent, alors qu’il est essentiel pour l’alimentation des prématurés et nouveau-nés hospitalisés.

Alerte à la pénurie

Le don de lait maternel permet de nourrir des prématurés ou nouveau-nés souffrant de pathologies et hospitalisés en néonatalogie. Dans un communiqué, l’ADLF, association des lactariums de France, précise :

« Le lait maternel est extrêmement bénéfique pour la santé et le développement des nouveau-nés les plus vulnérables. Il permet de réduire très significativement les complications observées chez les enfants prématurés. C’est un véritable « médicament » pour ces enfants. »

Et il y a urgence : depuis quelques temps, les dons de lait maternel sont en chute libre et les stocks en pâtissent. À Lyon, le lactarium n’avait plus que 30 litres de lait maternel en début d’année, alors qu’il en aurait eu besoin de 120. Même scénario au lactarium d’Ile-de-France, qui distribue habituellement 800 litres de lait par mois, mais n’en disposait que de 80 en décembre 2021.

Qui peut donner ?

La plupart des mères qui allaitent ont la possibilité de faire ce don. Les contres-indications sont :

  • Consommation de tabac, alcool, stupéfiants et certains médicaments.
  • Affections virales récentes comme l’hépatite B, C ou HIV.
  • Transfusion ou greffe d’organe.

Comment donner ?

Le site des lactariums de France renseignera les mères sur le lactarium le plus proche de leur domicile et sur la marche à suivre pour donner.

Lorsqu’une maman accepte de faire don de son lait, l’équipe du lactarium lui fournit toutes les explications, le soutien et le matériel nécessaire : tire-lait, biberons, etc. La maman recueille son surplus de lait chaque jour, le congèle et le remets aux équipes du lactarium qui passent les récupérer à son domicile.

Chaque année, 55 000 enfants naissent prématurés, et le lait maternel est souvent le seul que ces bébés puissent supporter, leur système digestif étant trop immature pour du lait infantile.