page 490 / toutes les vidéos documentaires

toutes les vidéos tous les programmes
extrait

Météo à la carte

Recette : tartare de bulots
Météo à la carte - icono

Météo à la carte

Émission du vendredi 9 novembre 2018

Bleu océan

Émission du vendredi 9 novembre 2018

Le chat est un animal sauvage

Les comportements étranges et parfois amusants du chat sont en fait la plupart du temps instinctifs et peuvent être observés chez les félins dans la nature.

Une saison au Puy du Fou

Émission du vendredi 9 novembre 2018

Comme une envie de jardins...

Les jardins de Monaco (Côte d'Azur)

Quand la Grande Guerre rend fou

Durant la Première Guerre mondiale, nombreux sont les soldats qui ne se sont jamais remis du spectacle quotidien de l'horreur auquel ils ont assisté sur le front. C'est le cas notamment de Baptiste Deschamps qui, dès septembre 1914, s'est retrouvé prostré après un bombardement. Or, les médecins, réfractaires à la psychanalyse, importée d'outre-Rhin, se montrent impuissants face à ce type de souffrance. Promené d'hôpital en hôpital, Baptiste Deschamps se voit appliquer des méthodes douces, avant de subir la technique de Clovis Vincent, étoile montante de la neurologie française, qui consiste à infliger au patient des décharges d'électricité, pour que la douleur physique prenne le pas sur la souffrance psychique.

La grande guerre des Harlem Hellfighters

Au printemps 1918, sur le front de Champagne, une unité se fait remarquer par sa bravoure au combat : le 15e Régiment de la garde nationale de New York. Une unité composée exclusivement de soldats noirs. On les a surnommés les «Harlem Hellfighters». Ce sera l'unité américaine la plus décorée de la Première Guerre mondiale. En se battant en Europe, ces descendants d'esclaves espèrent gagner une autre guerre, celle qui se déroule dans leur propre pays contre la ségrégation, et être enfin considérés comme des citoyens américains à part entière.

L'émission patrimoine

Collégiale Notre-Dame de Vernon

Maxime Destremau, un destin polynésien

Le 22 septembre 1914, deux grands croiseurs allemands apparaissaient dans les eaux de Tahiti, le commandant Destremau décide de résister à cette attaque.

Tranches de vie

Robert Georges, acteur-réalisateur martiniquais

L'aventurier du goût

Ethiopie

Une saison au Zoo

Épisode du jeudi 8 novembre 2018

Gros plan sur la nature

Bâtisseurs de mondes
extrait

Météo à la carte

Alice, l'épicière itinérante des Landes
Fonderie de quincaillerieextrait

Météo à la carte

Les derniers fondeurs de quincaillerie
extrait

Météo à la carte

Recette : petit salé
Météo à la carte - icono

Météo à la carte

Émission du jeudi 8 novembre 2018

Tueurs nés

La hyène

Jean Jules Joseph, un soldat créole

L'écrivain Daniel Picouly, part sur les traces de son grand-père martiniquais, dont le destin fut bousculé par la Grande Guerre. S'envolant pour la Martinique, il cherche à en apprendre plus sur cet aïeul tellement admiré. Né en 1893, Jean Jules Joseph Picouly a rejoint la métropole en pleine Première Guerre mondiale. Pour alimenter son enquête, Picouly rencontre plusieurs spécialistes, parmi lesquels l'écrivain Raphaël Confiant, auteur du «Bataillon créole», et les historiens Léo Elisabeth et Sabine Andrivon-Milton. Portée par les illustrations du dessinateur Jean-Denis Pendanx, cette plongée ultra-marine est une occasion, au-delà de l'histoire personnelle du romancier, de se pencher sur les réalités de la société martiniquaise pendant le premier conflit mondial.
plus de vidéos