vidéo payante


Serge Peretti, le dernier Italien

de : Dominique Delouche
art & culture | 65 min | 1997 | tous publics
Trois quarts de siècle de danse évoqués à travers la très longue carrière d'un virtuose de l'art de Terpsichore. Peretti est, avec Lifar, l'un des deux Serge - puisqu'ils se prénomment tous deux ainsi - pour lesquels le titre de danseur-étoile à l'Opera s'étendit au genre masculin. Jusque-là, en effet, les seules «étoiles» étaient des danseuses. Et, certes, la grâce de Peretti a marqué son époque. Elève de Nicole Guerra, Carlotta Zambelli, Gustave Ricaux, partenaire de Cléo de Mérode, Olga Spessivtseva, Serge Lifar - son modèle, mais aussi son rival - Suzanne Lorcia, Lycette Darsonval, Yvette Chauviré, maître enfin de Jean Babilée, Roland Petit, Michel Renault, Claude Bessy, Pierre Lacotte, Zizi Jeanmaire, Cyril Atanassoff ou Attilio Lab, Serge Peretti méritait bien qu'en 1997, hommage soit rendu à ses quatre-vingt-onze lestes printemps. L'homme livrait donc à Dominique Delouche, avec humour, l'élégance d'un dandy et même un petit côté canaille très avant-guerre, les souvenirs de son existence «mouvementée».

à voir aussi

Oman, Raz al Jinz

6J

Au coeur du Warren Hastings

6J
6J

Le tuning, une passion gwada

6J