Antilles, la guerre oubliée sur France Ô - france.tv

Antilles, la guerre oubliée

Les Antilles pendant la Seconde Guerre Mondiale

à propos

Ce documentaire en deux parties (« Vichy aux Antilles » – « La Libération et ses blessures »)  revient sur le régime politique mis en place par Vichy aux Antilles, et notamment sur le rôle de l'amiral Robert, son représentant local.

 

18 juin 1940 : le général de Gaulle, exilé à Londres, prononce un discours dans lequel il appelle les Français « où qu’ils se trouvent » à entrer en résistance. Le général croit la victoire possible bien que, pour les Français, pris dans la débâcle de la Blitzkrieg et l'avènement du maréchal Philippe Pétain, la défaite est bien réelle. Pour de Gaulle, l’espoir réside dans les territoires de l'Empire colonial français qui, à de rares exceptions comme le Protectorat français de Tunisie, ne sont pas occupés par la Wehrmacht. L'enjeu militaire et géostratégique est de taille.

 

De quel côté vont pencher ces territoires, dont les dizaines de millions d'habitants peuvent jouer un rôle décisif ? Le Guyanais Félix Eboué, gouverneur du Tchad, choisit le camp du Général et, avec lui, toute l'Afrique équatoriale française. Le protectorat des îles de Wallis-et-Futuna conserve des liens avec Vichy, alors que la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides et les Comptoirs de l’Inde française se rallient à la France libre. Dans ce contexte tendu, à l'heure des choix, comment vont réagir les Martiniquais et les Guadeloupéens ? En juillet 1940, le Haut-Commissaire de la République aux Antilles-Guyane, l’amiral Robert, place la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sous l’autorité du maréchal Pétain. En réaction, un certain nombre d’Antillais et de Guyanais quittent leur terre natale pour rejoindre les Forces françaises libres.

 

Antilles, la guerre oubliée - 2 x 52 min - 2019

Réalisation : Frédéric Monteil

Production : AMC2, avec la participation de France Télévisions