C dans l'air - 23/08 Trappes

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Trappes : questions autour d'un double assassinat

diffusé le jeu. 23.08.18 à 17h50
magazines d'actu | 67min | tous publics

Encore beaucoup d’interrogations sur l’attaque au couteau qui s'est déroulée ce jeudi à Trappes, dans les Yvelines. Vers 9h30 ce matin, un homme a tué sa mère et sa sœur, et a grièvement blessé une troisième personne. Retranché dans un pavillon, l'assaillant, fiché S, a été tué par les forces de l'ordre. Daech a revendiqué cette attaque, pour autant le caractère terroriste est loin d’être établi à ce stade. C’est ce qu’a précisé le ministre de l’Intérieur lors d’un point presse. L'auteur des coups de couteau présentait des « problèmes psychiatriques importants » a expliqué Gérard Collomb. « Il était aussi fiché au FSPRT, le Fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, et connu pour des faits d'apologie du terrorisme ». Mais selon le ministre de l'Intérieur, il s'agit plutôt d'un homme « déséquilibré » que « quelqu'un d'engagé, et qui pourrait répondre aux ordres et aux consignes d'organisations terroristes, et de Daech en particulier ».

 

« L'auteur de l'attaque (...) est l'un des combattants de l’État islamique », a affirmé de son côté le groupe terroriste via son agence de presse Amaq. Depuis quelques années, face aux reculs militaires de son organisation sur le terrain irako-syrien, Daech encourage ce type d'attaques plus compliquées à déjouer par les services de renseignement. Hier, un enregistrement attribué au chef du groupe terroriste Abou Bakr al-Baghdadi, donné mort à plusieurs reprises, appelait ses partisans à poursuivre le « djihad ». Cet enregistrement, d’une durée de cinquante-cinq minutes, est le premier qui lui est attribué en près d’un an.

 

Pour l’instant le parquet antiterroriste n'a pas été saisi. Les enquêteurs débutent leurs investigations. Mais que sait-on de l’assaillant ? Au-delà de cette affaire, assiste-ton à un retour en force de l’État islamique ? Loin d'être éradiqué malgré ses défaites militaires à Mossoul et Raqqa, l’EI possèderait une fortune d'environ 3,6 milliards de dollars. Entre 20 000 et 30 000 combattants de l'EI seraient encore toujours présents en Irak et en Syrie selon un rapport de l'ONU. Quelle est la réalité des forces en présence ? La menace a-t-elle évolué ?

 

Invités :

 

Raphaëlle BACQUÉ, grand reporter au journal Le Monde, auteure avec Ariane Chemin de La Communauté, enquête au cœur de la ville de Trappes

 

Wassim NASR, journaliste à France 24, spécialiste des réseaux djihadistes. Son dernier livre, publié aux éditions Plon, s’intitule « État Islamique, le fait accompli »

 

Frédéric ENCEL, docteur en géopolitique, professeur de relations internationales à la Paris School of Business et maître de conférences à Sciences-Po Paris. Il est l’auteur de Mon dictionnaire géopolitique publié aux éditions PUF

 

Éric PELLETIER, grand reporter au Parisien.

du même programme

C dans l'air 20/09
6J
Macron

C dans l'air
Macron et l'emploi

3J

à voir aussi