c dans l'air

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

disponible 2 jours

C dans l'air
80 km/h : ça flashe ! Et ça marche ?

diffusé le ven. 10.08.18 à 17h50
magazines d'actu | 68min | tous publics

A l’heure où les vacanciers sont nombreux à prendre la voiture, la Sécurité routière a annoncé que le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a encore baissé en juillet. 324 personnes ont été tuées, soit 19 de moins que l’année dernière à la même période. Ces nouveaux chiffres s’inscrivent dans une tendance à la baisse de la mortalité routière et confirment cette diminution amorcée en 2017. Ce sont également les premières données publiées depuis l’entrée en vigueur de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Une bonne nouvelle pour le Premier ministre Edouard Philippe qui a porté cette réforme, très controversée dans les territoires. Autre facette de son application : le nombre d’automobilistes flashés sur les routes a été multiplié par deux en juillet. Les radars automatiques fonctionnent à plein régime, ce qui entraîne une hausse significative des verbalisations. Les départements de Haute-Loire et du Var seraient les plus touchés.

 

 

Autrefois mythe de la société de consommation, la voiture deviendrait-elle un luxe pour les Français ? Posséder son propre véhicule coûte cher, de l’entretien technique au plein d’essence. En un an, les prix à la pompe ont en effet flambé de 15 à 20%. En cause : le coût du baril de pétrole, passé de 50 dollars en 2017 à 73 aujourd’hui. Cette augmentation générale s’explique notamment par les tensions géopolitiques avec l’Iran, la crise au Venezuela et un marché pétrolier tendu à cause de la baisse des stocks mondiaux. Autant de facteurs qui font craindre une augmentation durable des prix. Mais la hausse de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis pourrait contrebalancer. Quelle sont les risques d’une dépendance à ce marché ?

 

 

Le porte-monnaie des automobilistes est également mis à contribution sur les autoroutes françaises. Les tarifs des péages sont en hausse, avec une augmentation moyenne de 1,7%, et de 20% depuis la privatisation des autoroutes en 2006. Une manne financière importante pour les sociétés qui construisent et entretiennent ces réseaux routiers. En 2016, les grands groupes Vinci, Eiffage et Abertis ont touché près de 3 milliards d’euros de bénéfices. Une marge rendue possible par l’Etat lors de la signature des contrats de concession qui autorisent ces hausses tarifaires. Les réseaux Paris-Rhin-Rhône (APRR) et Rhône-Alpes (Area) sont les plus coûteux pour les automobilistes : un trajet Lyon-Montpellier coûte par exemple 27 euros aujourd’hui, contre environ 25 euros en 2017.

 

 

La limitation à 80km/h est-elle vraiment efficace pour la sécurité routière ? Avec la hausse des prix de l’essence, se dirige-t-on vers un nouveau choc pétrolier ? Que cachent les prix des péages sur les autoroutes françaises ?

 

 

 

Invités :

 

 

Pascal PERRI - Economiste et géographe

 

Jérôme FOURQUET - Directeur du département Opinion de l’institut de sondages IFOP

 

Philippe DOUCET - Journaliste automobile au Figaro

 

Agnès LASBARRERES - Journaliste à Auto Plus

du même programme

à voir aussi

+30J

Minikeums
La voyante

6J
+30J