C dans l'air - Sommet social : Macron change de ton

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Emmanuel Macron à la reconquête des partenaires sociaux

diffusé le mer. 18.07.18 à 17h50
magazines d'actu | 66min | tous publics
Après l’euphorie de la Coupe du monde, Emmanuel Macron reprend le fil de ses réformes. Hier, le chef de l’Etat a invité les syndicats et les organisations patronales à l’Elysée pour un sommet social inédit. L’objectif : associer les partenaires à la construction d’un nouveau « contrat social » et apaiser leurs inquiétudes. Après un début de quinquennat houleux, l’initiative et le changement de ton du gouvernement ont été salués par les syndicats ainsi que le patronat, même si des points de discorde persistent. Emmanuel Macron l’a bien compris : il sera difficile de poursuivre le rythme de ses réformes sans l’appui des syndicats. Mais l’exécutif ne compte pas pour autant freiner la cadence, ni changer son « cadre stratégique ». Autrement dit, les partenaires sociaux seront inclus dans les négociations, comme ils le souhaitaient, mais le chef de l’Etat aura le dernier mot. Dans l'après-midi, Emmanuel Macron a poursuivi cette journée d'échanges avec les patrons d'une centaine de grandes entreprises françaises et les a incités à s’engager dans l’emploi et la formation.
 
 
Dans cette nouvelle configuration du dialogue social, qui responsabiliserait davantage les syndicats et les patrons, la réforme de l’assurance-chômage promet des débats enflammés. Afin de combattre la précarité, le gouvernement veut s'attaquer à la permittence, c’est-à-dire l’enchaînement de contrats de travail très courts, en créant un système de bonus-malus sur les CDD. Les partenaires sociaux ont rendez-vous à Matignon à la rentrée pour essayer d’aboutir à « un diagnostic partagé », avant plusieurs mois de discussions. Entre l’opposition du patronat et la crainte des syndicats sur la refonte des conditions d'indemnisation, à qui profitera cette réforme ?
 
 
Entrepreneur à succès et compétiteur invétéré, Geoffroy Roux de Bézieux est arrivé à la tête du Medef avec l’envie de moderniser l’organisation patronale. Lors de sa campagne, le successeur de Pierre Gattaz s’était d’ailleurs présenté comme « le candidat de la transformation numérique ». Un profil qui semble compatible avec la politique d’Emmanuel Macron pro-entrepreneuriale. Pourtant Geoffroy Roux de Bézieux admet « avoir du mal à suivre » le rythme effréné de ses réformes. Peu enclin au dialogue avec les syndicats, quelle influence aura ce nouvel acteur du patronat sur les réformes à venir ? Qui est Roux de Bézieux?
 
 
Ce sommet peut-il relancer le dialogue social entre le gouvernement, les patrons et les syndicats ? Que doit-on attendre de la réforme de l’assurance-chômage ? L’arrivée de Geoffroy Roux de Bézieux au Medef va-t-elle changer la donne ? 
 

Invités :

 

Raymond SOUBIE - Président des sociétés de conseil Alixio et Taddeo

 

Fanny GUINOCHET - Journaliste en charge des questions économiques et sociales à L’Opinion

 

Soazig QUÉMÉNER - Rédactrice en chef du service politique de Marianne

 

Bruno JEUDY - Rédacteur en chef du service politique de Paris Match

du même programme

à voir aussi

+30J
+30J