c dans l'air

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Sommet Trump-Kim : une rencontre gagnant-gagnant ?

diffusé le mar. 12.06.18 à 17h50
magazines d'actu | 64min | tous publics

À l’issue d’un sommet historique, c’est « une nouvelle ère » qui commence pour les États-Unis et la Corée du Nord. Donald Trump et Kim Jong-un se sont rencontrés mardi matin à Singapour, multipliant les poignées de main et les sourires. Au cœur des discussions : la dénucléarisation de la Corée du Nord, sur laquelle les deux dirigeants sont parvenus à un accord. Devant les caméras, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé une déclaration commune dont le calendrier reste vague. Dans les grandes lignes, les deux pays s’engagent à établir de nouvelles relations, à œuvrer pour une « paix durable » dans la péninsule coréenne, ainsi que pour sa dénucléarisation « complète » et contrôlée. En revanche, l’accord ne mentionne pas les termes « vérifiable et irréversible » chers à Donald Trump. Lors d’une conférence de presse plus tard, le président américain a évoqué l’ouverture d’un « nouveau chapitre de l'histoire entre les deux pays ». Il a néanmoins précisé que les États-Unis ne lèveront pas les sanctions contre la Corée du Nord dans l’immédiat.

 

Souriant et détendu, Kim Jong-un s’est montré sous un nouveau jour lors de ce sommet – lui qui est d’ordinaire plutôt austère, secret et avare de paroles. Devant les médias du monde entier, le dirigeant nord-coréen s’est fait une nouvelle réputation à l’international. Ce qui n’éclipse pas la brutalité et les dérives de son régime totalitaire, notamment en ce qui concerne les purges d’opposants et les camps de prisonniers. Mais pour Kim Jong-un, cette rencontre est déjà un succès phénoménal dont il pourra se vanter dans son pays : il traite maintenant d’égal à égal avec les États-Unis, la première puissance mondiale. L’occasion d’entrer dans l’Histoire en donnant une place inédite à la Corée du Nord sur la scène internationale.

 

Après le fiasco du G7 et le sommet Trump-Kim à Singapour, cette semaine a été riche en rebondissements. Au centre de l’échiquier international, Donald Trump laisse tomber ses alliés historiques, leur imposant de nouveaux droits douaniers, pour se tourner vers l’Asie. Une reconfiguration dont la Chine entend profiter. En tant qu’allié de la Corée du Nord, son objectif principal est de rester au cœur des négociations. Le Japon, qui considère le régime nord-coréen comme « un danger majeur et imminent », se retrouve isolé et s’inquiète pour sa sécurité si le parapluie nucléaire américain venait à disparaître. En Corée du Sud, le président a salué un accord qui a « mis fin à la guerre froide ».

 

L’accord signé par Donald Trump et Kim Jong-un va-t-il vraiment changer la donne ? A-t-il une chance d’aboutir ? Après le sommet historique, comment se profile la suite des négociations entre les États-Unis et la Corée du Nord ? Quelles sont les conséquences pour les relations internationales entre les États-Unis, les alliés et l’Iran ?

 

Invités :

 

- François Clemenceau, rédacteur en chef international au Journal du Dimanche 

 

- Jean-Dominique Merchet, éditorialiste à L’Opinion, spécialiste des questions Défense et Diplomatie

 

- Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique 

 

- Juliette Morillot, historienne, auteure de « La Corée du Nord en 100 questions »

du même programme

à voir aussi

+30J