c dans l'air

C dans l'air
Londres, Kiev, Pékin : le bal des espions

diffusé le sam. 02.06.18 à 17h50
magazines d'actu | 70min | tous publics

L’Ukraine a-t-elle déjoué une deuxième affaire Skripal ? En mettant en scène la fausse mort du journaliste russe Babtchenko, un opposant virulent au Kremlin, le gouvernement entendait en effet empêcher une réelle tentative d’assassinat par les services secrets russes. Le complot aurait été dénoncé par un militaire ukrainien, refusant de participer au meurtre. Cette stratégie ukrainienne sur fond de fake news est controversée dans les médias, tandis que le Kremlin la qualifie de « nouvelle provocation antirusse ». Alors que cette affaire est dévoilée, la fille de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal, Ioulia, s’est exprimée pour la première fois depuis leur empoisonnement, pour lequel la Russie nie toute implication. Evoquant une convalescence « longue et très douloureuse » et l’utilisation « choquante » d’un agent innervant élaboré sous l’ère soviétique lors de cet empoisonnement, elle souhaite se rétablir complètement avant de rentrer en Russie.

 

La Chine est-elle passée maître en matière d’espionnage ? Pendant longtemps, les services secrets chinois se sont adonnés à l’espionnage industriel et économique à l’étranger, pour combler leur manque de connaissances. Le pays possède aujourd’hui une force de frappe dans le monde entier, alimentée par un vivier d’espions recrutés aux quatre coins de la planète. Dans les universités, les entreprises, les ambassades et auprès d’anciens espions, la Chine récolterait de nombreuses informations sensibles contre d’importantes sommes d’argent. La semaine dernière, deux ex-agents secrets français de la DGSE ont été arrêtés, soupçonnés de trahison pour avoir collaboré avec la Chine.

 

Les affaires d’espionnage ne se cantonnent pas seulement aux secrets d’Etat ou au cinéma. Ce serait même une pratique plus répandue qu’on ne le pense, notamment dans les entreprises. Vol de données confidentielles, d’informations secrètes ou de technologies : l’espionnage industriel frappe également les PME françaises. En 2015, une boîte sur huit en aurait été victime. Pour lutter contre ce fléau, des entreprises se sont mobilisées et aident les entrepreneurs à se protéger contre la fuite de leurs données.

 

Les services secrets russes sont-ils tout-puissants ? Quels sont les dispositifs employés par les espions étrangers ? L’espionnage est-il une pratique répandue en France ?

 

 

Invités :

 

 

- Alain Bauer, professeur de criminologie, auteur de « Les guetteurs, les patrons du renseignement répondent » aux Éditions Odile Jacob

 

- Jean Guisnel, journaliste au Point, spécialiste des questions militaires et de renseignements

 

- Jean-Dominique Merchet, éditorialiste à L’opinion, spécialiste des questions de défense et diplomatie

 

- Sylvie Kauffman, éditorialiste au Monde 

du même programme

à voir aussi

+30j