c dans l'air

inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Manif anti-Macron : Mélenchon à bout de souffle ?

diffusé le sam. 26.05.18 à 17h50
magazines d'actu | 70min | tous publics

Plusieurs manifestations contre la politique d’Emmanuel Macron se tiennent aujourd’hui dans toute la France. Un appel à une « marée populaire » lancé par une soixantaine de syndicats, partis politiques dont la France Insoumise et associations qui devrait rassembler des dizaines de milliers de manifestants. Face à ce nouveau rassemblement contre le gouvernement, le président de la République a répondu d’emblée : « ça ne nous arrête pas ». Estimant que le gouvernement est arrivé au terme du processus de négociations, Emmanuel Macron a notamment réaffirmé sa volonté de poursuivre la réforme ferroviaire « jusqu’au bout ».

 

Pour la première fois depuis 20 ans, la CGT figure parmi les participants de cette manifestation et défilera aux côtés de la France Insoumise aujourd’hui. Une décision historique pour le syndicat qui avait revendiqué son indépendance en se détachant des partis politiques depuis les années 1990. À l’heure où la base militante de ce qui fut le premier syndicat de France s’érode, notamment dans le secteur privé, Philippe Martinez assume cette participation et cette nouvelle stratégie. Mais que risque la CGT en prenant part à cette manifestation politisée ? Peut-elle provoquer des tensions au sein du syndicat ?

 

Le gouvernement peut-il mettre fin à la grève de la SNCF ? Hier, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé plusieurs mesures pour rassurer les syndicats, dont une reprise de la dette à hauteur de 35 milliards d’euros. L’État s’engage également à investir 3,8 milliards d’euros par an à partir de 2022 pour améliorer la qualité du réseau et permettre une circulation plus importante de trains. En contrepartie, la SNCF devra notamment abandonner son statut de cheminot. Un geste « sans précédent » d’après le Premier ministre et peut-être une étape décisive dans la réforme du système ferroviaire, pour envisager une sortie de crise prochaine. De leur côté, les grévistes se disent toujours motivés malgré les sacrifices financiers que représente ce mouvement au long cours.

 

Cette nouvelle manifestation contre le gouvernement sera-t-elle une marée humaine comme l’attendent les syndicats ? En s’engageant pour la première fois depuis longtemps dans une manifestation politique, la CGT va-t-elle réunir les militants ou se discréditer ? La grève de la SNCF vit-elle ses derniers jours ?

 

Invités :

 

- Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique de Paris Match

 

- Bernard Vivier, directeur de l’Institut Supérieur du Travail

 

- Cécile Cornudet, éditorialiste politique aux Échos

 

- Bernard Sananès, politologue, président de l’institut de sondages ELABE

du même programme

à voir aussi

Midi en France
Depuis Nyons

6J