inscrivez-vous pour visionner cette vidéo et profiter de l'expérience france.tv

s'inscrire / se connecter

C dans l'air
Terrorisme : France et Grande-Bretagne en alerte

diffusé le mer. 24.05.17 à 17h50
avec : Jean-Dominique Merchet, Christophe Barbier, Frédéric Ploquin, Myriam Benraad
magazines d'actu | 70min | tous publics
Au surlendemain de l’attentat suicide qui a fait vingt-deux morts et des dizaines de blessés à Manchester, la Grande-Bretagne, encore sous le choc, redoute une nouvelle attaque de l’Etat islamique.  La Première ministre britannique a annoncé mardi soir que l'état d'alerte terroriste était porté du niveau « grave » au niveau « critique », le plus élevé, ce qui signifie qu'une attaque est considérée comme imminente. « Nous ne pouvons ignorer la possibilité qu'un groupe d'individus plus large soit lié à l'attentat de Manchester », a expliqué Theresa May, qui a également indiqué que des militaires allaient être déployés pour épauler la police.
 
Parallèlement, l’enquête progresse vite et les Britanniques découvrent le profil de l’auteur présumé de l’attaque revendiquée par l’Etat islamique : il s’agit de Salman Abedi, un enfant de Manchester où il est né et où il a grandi. Citoyen britannique de vingt-deux ans, dont les parents libyens ont fui le régime de Kadhafi, il s’était radicalisé ces derniers mois et il s’était semble-t-il rendu en Libye juste avant de passer à l’acte. Mais qui était-il précisément ? Y avait-il des signes avant-coureurs d’un passage à l’action ?  A-t-il agi seul ou était-il en lien avec un réseau ?
 
Interrogée sur la BBC Radio4, la ministre de l’Intérieur Amber Rudd n’a pas mâché ses mots. L’attentat «était plus sophistiqué que certaines des attaques dans le passé, et il semble probable – possible – qu’il [le terroriste, ndlr] n’agissait pas seul», a-t-elle déclaré. Un peu de plus vingt-quatre heures après l'attentat à la Manchester Arena, les enquêteurs sont à la recherche d'éventuelles complicités et les mesures de sécurité sont relevées en Grande-Bretagne mais également en France, notamment aux abords des salles de spectacle, des enceintes sportives, des festivals.

du même programme

vous aimerez aussi

à voir aussi