vidéo payante

Lolirock saison 2 épisode 18
Un cours de danse particulier

diffusé le jeu. 15.02.18 à 9h40
dessins animés | 25 min | 2017 | tous publics
spectateurs
Alors qu’elles boivent un verre au Smoothie Bar, les LoliRock entendent un garçon branché (Méphisto déguisé) critiquer leurs pas de danse sur scène. Les filles prennent la chose au sérieux, et sur le chemin du retour, s’arrêtent dans un studio de danse pour prendre un cours avec une professeure très stricte. Bien que les trois filles soient tout à fait capables d’exécuter les enchaînements de la professeur, cette dernière ne cesse de critiquer Talia, insistant pour qu’elle reste après le cours pour continuer à s’entraîner. La professeur soutient que Talia danse mal, et finit par suggérer que peut-être, ce sont ses chaussures qui sont en cause. Elle donne alors à Talia une autre paire de chaussures, et à l’instant où Talia les enfile, la professeur leur révèle qu’elle n’est autre que Praxina déguisée. Les chaussures sont ensorcelées, et Talia se transforme en une sorte de zombie esclave des moindres désirs des Jumeaux. Pendant ce temps, Iris et Auriana font la connaissance d’un jeune homme, qui se rend au mariage de son frère mais a perdu les alliances qu’on lui a confiées. Iris utilise un sort de localisation et découvre que les bagues ont roulé dans le caniveau. Lorsque les deux Princesses descendent dans les égouts pour les récupérer, Talia, contrôlée par les Jumeaux, les attaque. Amaru fait alors apparaître l’arène magique, où Iris et Auriana parviennent à manipuler Talia afin que les trois Princesses jettent ensemble un sort de confusion (le dernier qu’elles ont travaillé) aux Jumeaux. Puis Auriana immobilise Talia avec son ruban, et Iris détruit les chaussures maléfiques. Les trois Princesses se retrouvent ensuite sur Terre, et aident le jeune homme à retrouver ses alliances. Heureux de les avoir récupérées, il exécute une petite danse impromptue. Les filles sont tellement impressionnées qu’elles lui demandent de leur apprendre ce qu’ils surnomment « le Lolistep». Les filles font un tabac en l’interprétant le soir même en ouverture du concert.

du même programme

à voir aussi

6J
6J