disponible +30 jours

Télématin
C’est un monde - Les votes historiques

diffusé le sam. 03.06.17 à 9h22
vie pratique | 31min | tous publics

Chroniqueur : William Leymergie.

 

À l’approche des élections législatives, on va faire un saut dans le passé et revenir sur les votes décisifs qui ont changé l’Histoire de certains pays. Quels sont les scrutins qui ont marqué nos voisins proches ou lointains ? Quelles sont les dates ancrées dans la mémoire collective au-delà de nos frontières ? Et pour quelles raisons ? C’est ce que nous verrons en Allemagne, au Brésil, au Québec, puis en Palestine.

 

Amaury Guibert revient sur les élections législatives allemandes de 1933, qui ont porté au pouvoir Adolf Hitler et qui ont ainsi permis aux nazis d’asseoir leur emprise sur l’Allemagne.

@amauryguibert

@FranceTVBerlin

 

Fanny Lothaire nous parle d’une élection plus récente : celle de 1989, où après 21 ans de dictature militaire, les Brésiliens retournent aux urnes pour élire au suffrage universel, leur nouveau président.

 

Parmi les candidats, le jeune ouvrier métallurgiste Luiz Ignacio Lula se fait remarquer, mais n’arrive qu’en seconde position après Fernando Collor. Le syndicaliste n’a pas dit son dernier mot pour autant. Avec 13 années de militance au sein du Parti des Travailleurs (le PT), il gagne haut la main les élections de 2002 et fait basculer le Brésil à gauche après plus de 40 années de gouvernement de droite.

 

Le 29 octobre 2002 reste une date inoubliable pour les Brésiliens. Lula entrait dans la légende en redressant l’économie du Brésil et en réduisant les inégalités grâce à des programmes sociaux. Réélu en 2006, il cède finalement sa place à sa chef de cabinet Dilma Roussef. Les récents scandales de corruption ont entaché l’image du PT (le Parti des Travailleurs) et guettent toujours son leader, mais Lula se défend et réunit les foules. Il est même candidat à la présidentielle de 2018.

 

Franck Genauzeau évoque un autre vote historique : celui du partage de la Palestine. En effet, dans la région, ce n'est pas un vote national mais bien international qui a durablement redessiné le territoire. Celui de l'ONU en 1947 à New York, prévoyant la création de deux États en terre de Palestine (jusque-là sous contrôle britannique): un État juif (Israël) et un État arabe (La Palestine).

 

Mais cette décision entraîna la colère des pays arabes voisins qui se lancèrent dans une guerre contre le jeune État israélien... Une guerre perdue, comme les trois suivantes, qui fait qu'aujourd'hui, il n'y a toujours pas d'État arabe en territoires palestiniens...

@FranckGenauzeau

 

Claude Deschênes remonte le temps jusqu’au 15 novembre 1976, date du discours prononcé par le nouveau premier ministre René Lévesque, et qui résonnera dans le tout Québec :

 

« J’ai jamais pensé que je pouvais être aussi fier d’être Québécois que ce soir. On est pas un petit peuple, on est peut-être quelque chose comme un grand peuple ! ». En effet huit ans après sa fondation, le Parti Québécois est porté au pouvoir avec 71 députés sur 110 élus à l’Assemblée Nationale.

 

Les Québécois se découvrent alors une raison d’être fiers et voient dans cette élection la preuve que désormais tout est possible. Le 15 novembre 1976 est une date historique au Québec. Ce scrutin change le rapport avec le reste du Canada et annonce des changements majeurs au niveau social, politique, économique, culturel et linguistique.  Mais au-delà de ça, il y a quelque chose d’immensément romantique dans cette élection. Du jamais vu qui ne s’est jamais répété non plus.

@claudedeschenes

 

Frédérick Gersal revient sur le vote historique en France du 28 octobre 1962, qui instaurera l’élection du président de la République au suffrage universel.

 

du même programme

+30j
+30j
+30j

Télématin
Com’ - COP 24

à voir aussi