page 347 / toutes les vidéos documentaires

toutes les vidéos tous les programmes

Patricia Kaas, mademoiselle chante...

Depuis «Mademoiselle chante le blues», son premier succès, en 1987, Patricia Kaas a inspiré les plus grands auteurs, qui ont donné naissance à des dizaines de tubes. Laurent Thessier retrace le parcours de cette artiste d'origine modeste. Patricia Kaas se confie sur sa vie et sur sa carrière étonnante, pour laquelle elle a tout sacrifié. Talent précoce et volontaire, elle est devenue en quelques années une véritable star, une interprète qui a su dépasser et déplacer les frontières, adulée en France comme en Russie, en Allemagne, aux Etats-Unis, et même en Asie. Patricia Kaas s'est construit un répertoire digne de ses plus grandes idoles, Marlene Dietrich et Edith Piaf en tête.
Tournés vers La Mecque - vidéo société - france.tv

Tournés vers La Mecque

Elevés dans un environnement chrétien, certains Antillais ont embrassé la religion musulmane et, de ce fait, constituent une minorité dans leurs îles. Pratiquer un islam modéré, dans une société marquée par une tradition chrétienne héritée de l’esclavage, tel est le défi de ces néo-convertis. Ils doivent dénouer les clichés, rassurer leur famille, ajouter une nuance à l'identité antillaise et construire des mosquées et autres espaces d'échanges et d'éducation pour leurs enfants. Rencontre avec des hommes et des femmes de conviction.

Le camion boutik Bo Kay, épicerie sociale itinérante

Aménagé en épicerie sociale itinérante, le Boutik Bô Kay sillonne le Sud de la Martinique, des Anses d'Arlet au Marin, en passant par le Saint-Esprit et Rivière Salée. En suivant la tournée du camion, la réalisatrice Amélie Develay est allée à la rencontre de familles, mères célibataires, retraités, bénéficiaires de cette épicerie ouverte aux plus démunis. En plus de cette aide matérielle, ils reçoivent de la part des bénévoles un soutien moral et des conseils pour améliorer leur situation.
Mon rhum à moi - vidéo voyage - france.tv

Mon rhum à moi

Plus qu'un succès économique, le rhum en Martinique est une tradition qui a commencé il y a plus de 300 ans au temps de l'esclavage. Chez les Martiniquais, le rhum se vit au fil de la journée. Si le «dékolaj» du matin est le moment-rhum qui perdure, chaque habitant entretient avec cette boisson une relation personnelle. Comme beaucoup de femmes martiniquaises, Gina regorge de recettes afin de le transformer en liqueur avec des feuilles et des épices de son jardin. Mais autrefois, le rhum servait de médicament et était offert aux Blancs comme emblème de l'île. Pour Mégostar, c'est un business hyper rentable tenus par les békés, alors qu'il représente pour Sylviane la légereté de la vie. Comme une madeleine de Proust, le rhum rappelle les souvenirs et fait naître la nostalgie d’un pays.
plus de vidéos
Abonnez-vous à nos newsletters !
Pour ne rien rater de vos programmes préférés, de l'actualité nationale, régionale, sportive...
Télécharger l'application France tv